Faut-il une alarme spécifique aux différents types de handicaps dans les sanitaires non accessibles au public d’un restaurant ?

Je travaille au sein d’un bureau d’études, et un client possédant un ERP de type N (restaurant) de 5ème catégorie (moins de 200 personnes) me pose la question suivante : 
Dans les plans que nous avons fournis au client, j’installe un DSL par sanitaire PMR, il aimerait savoir, s’il faut en installer aussi dans les sanitaires privés c’est à dire, ceux qu’utiliseront les employés.
La réponse logique serait à mon sens non, car une personne handicapée physiquement ne peut surement pas travailler dans de la restauration rapide.
Si vous pouviez me rediriger vers un texte de loi pour mon client ce serait parfait. En vous remerciant.

 

Pour les sanitaires réservés au personnel, l’article R.4225-8 préconise l’installation d’un Système d’alarme adapté. «Le système d’alarme sonore prévu à l’article R. 4227-34 est complété par un ou des systèmes d’alarme adaptés au handicap des personnes concernées employées dans l’entreprise en vue de permettre leur information en tous lieux et en toutes circonstances. »

Préconiser un DSL (diffuseur sonore et lumineux) par sanitaire PMR (en réalité, un sanitaire adapté aux personnes en fauteuil roulant) répond à l’objectif recherché même si le « sonore » serait de trop.
Ne pas en mettre dans les sanitaires publics non adaptés (s’il en existe) est un défaut de conception en matière de sécurité incendie.

Nota : Bien que l’objet du Blog n’est pas de « donner des leçons » ni de « faire de la morale », nous ne pouvons rester insensibles à l’idée communément répandue et infondée qui est de dire qu’une « personne handicapée physiquement ne peut sûrement pas travailler dans la restauration rapide« . Il s’agit ici l’expression d’une forme de discriminations (répréhensible par la loi) et cela montre l’extrême nécessité et l’urgence de la formation (obligatoire selon le Décret no 2007-436 du 25 mars 2007 relatif à la formation à l’accessibilité du cadre bâti aux personnes handicapées) pour les professionnels de la construction et de l’aménagement. C’est le but même de la loi no 2005-102 du 11 février 2005 pour l’égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées qui est une loi d’intégration sociétale qu’il convient de lire et relire et … de méditer.

 

Le lecteur est informé que la réponse donnée ci-dessus l’est uniquement à titre consultatif.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.